Savon de refonte

img_3523

Il y a parfois des jours où rien ne va !

Un savon prévu avec une fragrance qui sent terriblement bon, tellement que je me suis dit pour une fois, je dose à 2% au lieu de mes 1% habituels ! Le flacon est donc passé dans ce savon là ^^ Cette fragrance, qui vient de LFDS, c’est BB.

Une recette qui n’a rien d’inhabituelle, elle est à base de soja et riz comme souvent, et j’ai voulu remplacer la coco par babassu, que j’aime beaucoup en savonnerie.

Mais un savon pas du tout comme souhaité !!!

 

Recette pour 500g d’huiles :

HV Babassu 15%

BV Cacao 15%

Cire de Soja AZ 35%

HV Son de Riz 35%

Eau 30%

Soude calculée avec Soap Calc pour un surgras à 5 (le savon sera surgras à 7 au total, car j’ai ajoutée 2% d’HV Ricin à la trace, mélangée avec la fragrance).

Ajouts : Fécule de maïs (2%), fragrance BB (1.9% : le flacon de 10ml).

J’ai mélangé un peu de pâte neutre avec mes colorants, les micas bleu marine et rose (LFDS) et procédé à un marbrage au cintre, dans le moule Tonka Saponine.

Le lendemain, quand j’ai voulu découper, j’ai tout de suite vu que quelque chose clochait. Le savon était friable, et ça, ce n’est pas bon signe.

J’ai tout de même découpé mes tranches, et fait le test de la langue sur une tranche. Malheur, ça picote. Quelle déception…

Le savon avait un aspect normal, mis à part un marbrage moche lol. Pas de poche de soude ou d’huile qui suinte. Mais il est bel et bien caustique.

J’en ai déduit que j’avais eu une fausse trace. Cela arrive quand la recette contient beaucoup de gras solides (ici 65% !) et que la température est trop basse. On pense que la pâte épaissit, alors qu’en fait, ce sont les gras durs qui se resolidifient. La lessive de soude n’entre donc pas entièrement en réaction et reste en l’état dans le savon, au milieu des huiles & beurres.

J’étais très déçue, d’avoir un savon caustique (ça ne m’arrive que rarement, mais pfff et grrr quand même !) et d’avoir gâché des huiles et un flacon de fragrance.

J’en ai parlé sur FB, et j’ai bien fait, on m’a conseillé la refonte. Ah ? mais je pensais que ça ne marchait qu’avec des savons et pas des caustiques. Non non, essaies et tu verras !

On m’explique le processus. Et je comprends que c’est comme quand on réalise un savon à chaud au BM, ce que j’ai déjà expérimenté, donc zou, c’est parti !

Je reprends mon savon pas beau/pas bon, je le découpe en petits dés et je mets tout ça au BM bien chaud. J’ai ensuite ajouté de l’eau chaude (le processus à chaud faisant évaporer une partie de l’eau de la recette), un chouilla d’huile d’avocat (pour rajouter un petit surgras supplémentaire), et j’ai laissé fondre.
J’ai remixé le tout assez longuement, pour être sure que toute la soude ait été transformée.
Ayant une pâte fluide et homogène, j’ai retiré du BM.
J’ai, à ce stade, rajouté du mica myrtille, car la pâte avait une couleur grise (le mélange de mes micas bleu et rose, avec l’ajout d’huile d’avocat bien verte je pense ^^). Puis j’ai coulé (enfin tassé plutôt car la pâte était très épaisse) dans le moule AZ.

Après découpe et essai, ce savon me plait vraiment beaucoup ❤

Les tranches ont des bords irréguliers dû au fait que j’ai moulé une pâte très épaisse, mais tant pis, je suis vraiment contente d’avoir pu le rattraper.

Il est super doux, il a une mousse onctueuse et crémeuse comme j’aime, et il sent divinement bon.

Voilà une histoire qui commence mal et se termine bien 🙂

 

 

 

6 réponses à “Savon de refonte

  1. bonjour 🙂
    ça fait 2 ans que je fais mes savons, j espère que je n ai jamais eu de savons caustiques, je ne fais jamais le test avec la langue…
    c’est trompeur surtout si le savon a un aspect normal….
    petite question: la cire de soja à 35% ne rend pas le savon forcément friable ? une fois je l ai utilisé à fort pourcentage et le savon était très friable…mais bon mon expérience est limitée lol
    Merci pour la technique de la refonte, toujours bon à savoir 🙂

    J’aime

    • Pas de souci Murielle ! Si tout est bien respecté il n’y a pas de raison qu’il soit caustique, là j’ai vu la différence d’aspect, ça m’a mis le doute. Je ne fais pas systématiquement le test de la langue non plus.
      Et même si celui-ci n’est pas mon 1er, j’ai « attendu » longtemps avant de connaitre mon 1er savon caustique !!!
      Concernant la cire de soja, je n’ai pas de problème de friabilité, pourtant je fais de nombreux savons avec 😛 , et la quantité de soja va parfois jusqu’à presque 50%. Je pense que cela dépend de la recette totale. Si je ne me trompe, un savon peut être friable à cause d’un fort pourcentage en acide stéarique, la cire de soja en apporte, mais pas seulement, il faut donc regarder les valeurs des autres huiles & beurres aussi, mais cela peut aussi être dû aux ajouts (le sel par ex).

      J’aime

    • Ce n’est pas si compliqué en fait, mais ça demande de bien se renseigner avant (on manipule une base forte, il y a des précautions à prendre !) Et après, c’est comme beaucoup de choses, quand la passion est là, on se lance dedans à fond ^^
      Bisous Anne ❤

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s